Navigation – Plan du site
Nos archives : le mouvement syndical

René Mouriaux, Quarante ans d’histoire de la CFDT (1964-2004), IHS-CGT, 2004, 52 p.

Georges Ubbiali

Entrées d’index

Mots-clés :

Syndicat
Haut de page

Texte intégral

1Evidemment, le lecteur ne peut qu’être intéressé (voire intrigué) à la vue de cette brochure réalisée par l’Institut d’histoire sociale de la CGT sur sa grande rivale cédétiste. Intérêt redoublé par la personnalité de l’auteur, un des meilleurs spécialistes de la syndicalogie française. Avec ce texte, ce n’est pas l’institution syndicale qui s’exprime pour offrir une vision convenue d’une autre institution syndicale. D’ailleurs, dès l’introduction, le ton est donné. Ancien séminariste chez les jésuites, Mouriaux déconcerte le lecteur par une évocation extrêmement subtile des variations de la position de l’Eglise à l’égard de la société moderne, résumée sous l’appellation de doctrine sociale. On est assez loin des canons d’une histoire ouvrière. C’est seulement après ce brillant excursus que commence vraiment l’histoire du courant syndical chrétien.

2Classiquement, le politiste découpe la période en deux grandes séquences, de la création de la CFTC (1919) à sa transformation en CFDT (1964). Dans cette première partie, il s’appuie sur les travaux classiques de Michel Launay. La seconde partie court du congrès de la déconfessionnalisation à la période actuelle, que l’auteur découpe en cinq phases. Si Mouriaux accumule les informations sur l’évolution de la centrale, parfois en égratignant telle ou telle interprétation, on peut regretter en revanche qu’il n’insiste pas plus sur les facteurs de cette évolution. Radicale dans la période 68, la CFDT, à partir de la fin des années 70, va se montrer le fer de lance de la pénétration du social-libéralisme au sein du mouvement syndical. Si les grandes étapes sont fidèlement retracées, le soubassement sociologique demeure peu exploré.

3Il n’en reste pas moins que ce document offre une remarquable synthèse de l’histoire d’un courant du syndicalisme qui domine actuellement sur la scène européenne. Une bibliographie sélective judicieusement choisie permet de prolonger son exploration.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Georges Ubbiali, « René Mouriaux, Quarante ans d’histoire de la CFDT (1964-2004), IHS-CGT, 2004, 52 p. », Dissidences [En ligne], Février 2012, Nos archives : le mouvement syndical, mis en ligne le 04 novembre 2011, consulté le 03 décembre 2022. URL : http://preo.u-bourgogne.fr/dissidences/index.php?id=767

Haut de page
  • Logo Université de Bourgogne
  • Logo MSH de Dijon