Skip to navigation – Site map
Nos archives : le mouvement syndical

Paule Masson (coord.), Syndicalistes ! De la CFDT à la CGT, Paris, Syllepse, 2008, 172 p.

Georges Ubbiali

Index terms

Mots-clés :

Syndicat
Top of page

Full text

1Préfacé par Bernard Thibault , le secrétaire général de la CGT , ce livre retrace le parcours d'une série de militants passés de la CFDT à la CGT , conséquence du recentrage cédétiste engagée au début des années 80. Le livre est construit autour de sept anciens re sp onsables de la CFDT. Pas une femme parmi eux, à l'image de ce qu'est le syndicalisme aujourd'hui. Chacun se voit consacrer un entretien sur ses analyses, précédé par un portrait.

2Disons le tout de suite, Syndicalistes ! est un livre important pour la compréhension du syndicalisme, de ses limites, mais aussi de ses enjeux. Très agréablement écrit, il devrait permettre de familiariser un public non conquis d'avance de l'intérêt qu'il y a à poursuivre la réflexion sur la place du syndicalisme. Provenant de régions diverses, de branches comme la banque, le commerce et surtout de la FGTE (Fédération générale des tran sp orts et de l'équipement), les militants concernés ont tous de très anciens engagements dans la CFDT , qu'ils ont rejoints dans la période post-68. On découvre pour plusieurs d'entre eux un rapport étroit avec l'engagement politique, LCR, PSU, puis au PS ou dans les mouvements sociaux de la période. C'est ainsi que la place des comités de soldats, engagement radical mais plutôt rare parmi les membres de leur génération, unit une bonne partie d'entre eux. Hormis l'un d'eux, ils ont tous participé à la construction, puis à l'animation du regroupement Tous ensemble , fédérant l'opposition interne à la CFDT. Il s'agit donc du témoignage et de l'expérience de cadres syndicaux expérimentés. Si l'on peut s'étonner de quelques absences, ainsi de Claude Debons, le récit et les analyses proposés sont passionnants. Aussi bien le modus operandi du passage, lent et souvent douloureux, de la CFDT à la CGT , que l'analyse des positionnements passés de la CFDT , ou encore les défis qui attendent le mouvement syndical sont abordés avec franchise, sans langue de bois, ni retenue. Certains a sp ects méconnus de cette transsubstantiation sont ainsi abordés. Le passage d'une organisation à l'autre apparaît de fait moins comme une « success story » que comme un miracle. Ainsi, en ce qui concerne le syndicat CFDT de la Banque de France, pour donner un seul exemple, des 550 syndiqués de départ, 400 quittent la CFDT , 200 rejoignent la CGT tandis que 200 s'évanouissent dans la nature.

3En revanche, la tribune libre de Bruno Julliard, qui conclut le volume, arrive un peu comme un cheveu sur la soupe. On ne comprend pas vraiment ce qu'une prise de position de l'ex-président de l'UNEF vient faire là.

Top of page

References

Electronic reference

Georges Ubbiali, « Paule Masson (coord.), Syndicalistes ! De la CFDT à la CGT, Paris, Syllepse, 2008, 172 p. », Dissidences [Online], Février 2012, Nos archives : le mouvement syndical, Online since 04 November 2011, connection on 11 August 2020. URL : http://preo.u-bourgogne.fr/dissidences/index.php?id=763

Top of page
  • Logo Université de Bourgogne
  • Logo MSH de Dijon