Skip to navigation – Site map
Nos archives du mois : l'altermondialisme

Eddy Fougier, Dictionnaire analytique de l'altermondialisme, Paris, Ellipses, 2006.

Georges Ubbiali

Index terms

Mots-clés :

Altermondialisme
Top of page

Full text

1Eddy Fougier, politologue, a déjà eu l'occasion de publier un ouvrage sur cette question ( Altermondialisme. Le nouveau mouvement d'émancipation ? , Lignes de repères 2004). Le mouvement altermondialiste est devenu si multiple, complexe et diversifié que la publication d'un dictionnaire qui lui est entièrement consacré apparaît comme une idée intéressante.

2L'ouvrage est d'ailleurs remarquablement conçu. En 21 entrées, d'altermondialisme à zapatisme, en passant par mondialisation, France, taxe Tobin etc., il offre une somme d'informations extrêmement précieuse et d'actualité sur la question. Un index des corrélats comprenant des centaines de termes, ainsi Gatt, Dracula ou Monde Diplomatique, permet de retrouver les notions plus restreintes que le lecteur cherche dans les grandes entrées. Ces dernières offrent des développements substantiels sur le sujet. Ainsi, à titre d'illustration, l'entrée « Violence radicale - terrorisme » compte dix pages. Chacune de cette vingtaine d'entrées est complétée par une bibliographie, où les sources informatiques sont très présentes, permettant une actualisation fréquente et rapide des connaissances. En outre, elles font toutes l'objet d'un développement extrêmement précis et documenté. On apprend par exemple, à l'entrée « Zapatisme », que la région où ces derniers déploient leur action est «  au cœur de la civilisation Maya. Les Amérindiens descendants des Mayas représentent ainsi environ un tiers de la population de la région  », p. 246. De ce point de vue, ce dictionnaire remplit parfaitement son rôle de connaissance et de définition des termes retenus. Economie, contextualisation socio-politique, textes importants, évènements cruciaux, leaders du mouvement, etc... aucune des dimensions constituant le phénomène de l'altermondialisme n'est oublié.

3Cependant, autant Fougier se révèle érudit dans l'apport en termes de connaissances, autant les analyses qu'ils proposent sont discutables, voire contestable. Prenons l'exemple de l'entrée « Débouché politique ». Après avoir classé les altermondialistes en trois groupes, les réformistes (le milieu syndical pour aller vite), les révolutionnaires qui ne souhaitent pas prendre le pouvoir (Attac, influencé par la notion de contre hégémonie gramscienne) et les révolutionnaires « classiques » souhaitant s'emparer du pouvoir (les trotskystes au premier chef), il n'hésite pas écrire, à propos de ce dernier courant : «  Ils optent ainsi ouvertement en faveur de la transformation de la mouvance altermondialiste en un mouvement politique structuré, du choix d'une ligne idéologique déterminée, au détriment du pluralisme idéologique actuel (…) », p. 46-47. Ce genre d'affirmation gratuite nuit à la pertinence du propos et, hélas, se répète de manière assez systématique tout au long du livre. On n'a pas la place ici de relever toutes les occurrences problématiques, mais le plus simple est sans doute, pour le lecteur de se plonger dans l'ouvrage pour se faire sa propre opinion.

Top of page

References

Electronic reference

Georges Ubbiali, « Eddy Fougier, Dictionnaire analytique de l'altermondialisme, Paris, Ellipses, 2006. », Dissidences [Online], Juin 2012, Nos archives du mois : l'altermondialisme, Online since 27 May 2012, connection on 27 October 2020. URL : http://preo.u-bourgogne.fr/dissidences/index.php?id=660

Top of page
  • Logo Université de Bourgogne
  • Logo MSH de Dijon